Un pays sublime à découvrir sans attendre

 

Du nord au sud, des montagnes du nord au delta du Mékong: un périple de près de deux mille kilomètres au coeur d'un pays magnifique et envoûtant. Partez avec nous à la rencontre d'un peuple chaleureux et accueillant.

 

 

Dès notre arrivée à Hanoï, nous oublions vite la fatigue d'un long voyage et la chaleur tropicale moite. La capitale du Vietnam est une ville bouillonnante, tourbillonnante où tous vos sens sont en éveil. Le simple fait de traverser la rue ressemble à une aventure. Inutile d'attendre que la circulation s'arrête: il suffit de s'engager sur la chaussée d'un pas sûr et à une allure constante. Les scooters et les automobilistes vous éviteront. La première fois on a envie de courir, on sent notre coeur prêt à s'arrêter mais il suffit, comme souvent au Vietnam, d'observer, d'imiter pour finalement se rendre compte que ce qui ressemble au chaos est en réalité une chorégraphie bien huilée.

Pour le début de notre séjour nous avons choisi de poser nos valises au "Tu Linh Palace 2"(site web ici). En plein coeur du quartier des 36 corporations, nous avons été séduit par les chambres joliment décorées, le personnel très sympathique, le buffet du petit déjeuner et surtout le prix très abordable de cet hôtel qui en fait sans doute l'hôtel avec le meilleur rapport qualité/prix de toute la ville.

 

Hanoï est une ville qui a su s'ouvrir au monde tout en conservant son charme et son caractère. Ici les façades coloniales cotoient les buildings qui commencent à pousser aux abords de la ville.

 

 

 

Au Vietnam les logements sont souvent exigus et sombres donc le coeur de la vie est dehors. On fait tout sur les trottoirs au Vietnam: du commerce, de la réparation de scooter, la cuisine, une coupe de cheveux ou même se faire curer les oreilles. Hanoï ne manque pas d'atouts pour séduire les voyageurs.

Dans le quartier des 36 corporations, l'organisation est restée immuable: chaque rue abrite une corporation différente et pour faire ses emplettes il suffit de passer d'une rue à l'autre.Depuis ce quartier historique il est facile de rejoindre le fleuve rouge pour admirer le Pont Long Biên. Construit par les français en 1902, il fut baptiser à l'époque Paul Doumer, gouverneur général de l'indochine à cette époque. Durant la guerre du Vietnam, le pont a été bombardé près de 200 fois mais il n'a rien perdu de sa superbe.

Au nord du quartier des corporations nous avons choisi de faire quelques courses au marché Dông Xuân. Viande, poissons, fruits et légumes s'étalent à même sur le trottoir devant le marché. Puis une succession d'échopes d'épices et de produits secs nous conduisent au coeur du marché. Icic'est le royaume des vêtements, chapeaux, maroquinerie, souvenirs à touriste en tout genre. Pour finir, à l'étage, un choix immense de tissus s'offre aux couturières venues de tous les coins de la ville.

A Hanoî il ne faut pas non plus rater le mausolée d'Ho Chi Minh: son corps momifié est en principe offert à la vue des visiteurs sous un cerceuil de cristal mais le mausolée est souvent fermé sans préavis.

Juste à côté, au coeur d'un très beau jardin, on peut visiter la superbe Pagode du pilier unique (accès gratuit). Puis un tour le long du lac Hoan Kiem et de ses flamboyants fait oublier quelques instants le tumulte de la ville et permet de profiter du spectacle des vietnamiens faisant du sport ou des amoureux venus flâner. En traversant un joli pont rouge, on accède à une jolie pagode (entrée 20 000 VND) depuis laquelle on peut admier le lac et l'îlot de la tortue.

Hanoï regorge de temples, de pagodes, de musées et d'anciens bâtiments coloniaux. Pour moi le meilleur moyen de les découvrir est encore de flâner dans la ville et de se laisser surprendre. 

Dans le quartier des 36 corporations, à l'intersection de Luong Ngoc Quyên et Ta Hien, on se situe au fameux "Bia Hoï Corner": c'est ici que l'on peut déguster une bière fraîche pour 5 000 VND et manger de délicieux plats vietnamiens dans de petites gargottes pour quelques euros.

Pour la découverte du nord du Vietnam nous avons décidé de faire confiance à notre hôtel (très bonne idée) et de leur acheter un package complet.

 

Première étape: la baie d'Halong

Voici sans doute le graal de tous les voyageurs au Vietnam. Alors certes l'endroit est touristique, la baie est parsemée de bateaux de croisières mais la beauté de ce lieu ne laisse personne indifférent. Après quatre heures de bus nous voici enfin prêt à déjeuner sur la jonque qui nous abritera 2 jours durant. Prendre un repas typiquement vietnamien au beau milieu de ces pics rocheux à quelque chose de magique et d'inoubliable. Puis nous faisons une ascension à la grotte de la surprise: belle grotte, trois salles vastes et éclairées par des spots de couleur mais le clou de la visite reste le point de vue sur la baie. Pour se rafraîchir un peu, kayak dans la baie et observation des singes (ils étaient bien cachés ce jour là...). Diner et nuit à bord. Le lendemain, déjeuner puis ascension d'un pic pour observer un panorama unique. Déjeuner et retour au port. Nous avons été très satisfaits de cette excursion mais pour profiter pleinement de la magie de la baie et s'éloigner des hordes de touristes, il vaut mieux choisir une croisière de trois jours/ deux nuits si le temps et votre budget le permettent.

Retour à Hanoï, dîner, douche et direction la gare pour notre prochaine étape.

 

Deuxième étape: SAPA

Une nuit en train ( compartiment avec couchettes confortables, draps et couettes propres, petits gâteaux et bouteilles d'eau. Les voies ferrées au Vietnam sont vieilles et mal entretenues donc le train est plutôt lent et se dandine un peu mais finalement ça berce...

Nous arrivons à Lao Cai, ville sans grand charme, terminus du train. Nous prenons un minibus pour Sapa. Petite pause à l'hôtel où nous prenons un bon petit déjeuner avant de partir pour un trek de deux jours à travers les montagnes à la rencontre des minorités ethniques. Notre guide, Mimi, est un tout petit bout de femme joviale et sympathique mais nous comprenons vite que nous n'avons pas l'aisance de cette petite femme de l'ethnie Hmong. Les chemins escarpés et glissants à travers les rizières ralentissent considérablement notre progression mais la beauté magique du paysage fait oublier l'effort. Nous passons la nuit dans une homestay avec une gentille famille Hmong et quelques touristes français et autrichiens très sympas.

Pour le deuxième jour rebelotte: marche sur des petits sentiers au milieu des rizières et de bambous. Sur le chemin nous croisons de nombreux villageois bienveillants, des enfants souriants et des buffles nonchalants.Fin de la "balade", petite pause baignade dans les eaux fraîches et cristallines de la rivière avant le déjeuner et le retour à Sapa. Après une bonne douche à l'hôtel, nous voici à nouveau dans une cabine du train pour une nuit en direction de Hanoï. Les quelques courbatures, les glissades dans la boue et la fatigue ne sont qu'un maigre prix à payer pour la beauté à couper de souffle des paysages et la gentillesse des habitants de cette région.

Info pratique: il est possible de prendre une douche à la gare de Lao Cai avant de prendre son train. C'est au niveau de la salle d'attente climatisée. Pensez à prendre votre serviette!!

 

Troisième étape: La pagode des parfums

A deux heures de route d'Hanoî on trouve l'un des lieux de pèlerinage les plus importants du Vietnam pendant la fête du Tet. Après une balade en barque nous voici arrivés au pied d'un pic rocheux au sommet duquel, au fond d'une grotte, les vietnamiens viennent faire des offrandes à Bouddha et aux ancêtres. Pour accéder au sommet, 2 options:

- La marche à pied, gratuite mais pas très agréable car le chemin est entièrement bordé d'échopes (fermées en dehors des festivités du Têt)

- Les télécabines, assez chères (7 USD l'aller-retour). Elles offrent un panorama superbe sur toute la région et évitent une heure d'ascension sous le soleil!!

Au pied de la colline, un superbe temple vieux de plusieursd siècles est l'objet d'une grande dévotion des vietnamiens.

 

 

Après une bonne nuit de sommeil et une journée à profiter d'un millénaire d'histoire à Hanoï, nous prenons un bus de nuit en direction de Hue.

Il y a de nombreuses compagnies de bus au Vietnam (Open bus): les prix varient beaucoup mais le confort et les horaires sont à peu près semblables.

 

Hue est une ville connue pour les tombeaux impériaux disséminés dans la campagne avoisinante, ses balades en bateau à tête de dragon, la cité impériale et son marché de nuit qui se tient sur les bords de la rivière.

La formule la plus classique pour découvrir les tombeaux, la cité impériale et la rivière consiste à prendre une excursion à la journée dans l'une des nombreuses agences de la ville. Pour 7 à 10 USD, repas inclus, vous partez pour une journée à la découverte du monde des empereurs, des mandarins et des concubines. L'entrée des mausolées et de la cité impériale ne sont pas compris dans le tarif de la journée mais le prix élevé du billet combiné (400 000 VND) mérite d'être déboursé.

 

Nous voici à nouveau dans notre bus en direction de Hoi An, la perle du Vietnam!

 

La ville est connue pour ses tailleurs sur mesure (nous avons craqué pour des chaussures en cuir sur mesure à un prix imbattable!!), son pont japonais mais aussi et surtout pour sa vieille ville aux maisons jaunes. Dans le centre, les motos et les voitures n'ont pas leur place et il est vraiment agréable de flâner au calme dans les ruelle séculaires. Hoi An est la ville de la gastronomie au Vietnam, beaucoup de plats ne se mangent que dans cette ville (goutez les roses blanches de Hoi An, de petits raviolis en forme de rose). Le lieu le plus connu pour profiter des délices culinaires de la ville est le marché couvert. En son centre il abrite bon nombre de gargottes qui servent une cuisine fraîche et raffinée pour quelques dizaines de milliers de dongs.

Les lanternes ont aussi fait la réputation de la ville. Toutes celles que vous verrez au Vietnam sont fabriquées ici et les plus belles sont vendues au marché de nuit sur l'île d'An Hoi. Négociez bien les prix à Hoi An, divisez par trois ou quatre le prix annoncé et vous repartirez avec une lanterne de taille moyenne pour environ 50 000 VND.

Les vélos sont rois à Hoi An, vous pouvez facilement en louer (40 à 50 000 VND la journée) pour aller faire du "basket boat" dans la mangrove de palmiers ou encore découvrir la superbe plage de sable blanc et de cocotiers de Cua Dai, à 7 km de la ville.

 

Nous reprenons la route en direction de Nha Trang. Surnommée "la miami du Vietnam", la cité est hérissée de buildings qui tutoient les nuages, d'hôtels et de restaurants. La première chose qui frappe quand on arrive c'est le sentiment de ne plus être au Vietnam. Toutes les enseignes sont en cyrillique ou en mandarin, les vendeurs vous accostent en russe et la vodka coule à flot. Nha Trang n'est pas une ville que l'on aime de suite, il faut prendre le temps de la découvrir, de s'éloigner de la plage et des restos à touristes russes pour découvrir son charme, ses tours Chums construites au 7ème siécle, sa pagode de Long Son avec son bouddha géant ou sa cathédrale. Si vous avez peu de temps il est préférable de ne pas vous arrêter dans cette ville.

 

Encore un trajet en bus et nous voici à Mui Ne. Cette station balnéaire s'étire le long d'une plage longue de 21 km (à marée basse...). Voici le lieu idéal pour profiter du soleil et se reposer un peu. Les restos sont plus chers ici que dans le reste du pays mais nous avons trouvé la perle rare: restaurant BE AN BI (105 Ngyen Dinh Chieu) en face du "coco beach resort". Un établissement tenu par une adorable famille vietnamienne. Cuisine fraîche et gouteuse pour moins de 50 000 dongs le plat, cocktails délicieux pour 40 000 dongs et le tout avec le sourire. Une adresse à ne pas manquer!!!

L'attraction principale de Mui Ne (à part la plage) est une sortie en jeep (entre 6 et 8 dollars par personne) pour découvrir les dunes de sable blanc, de sable rouge et un canyon creusé par une paisible rivière. Voici un bon moyen de passer une demi-journée sympa dans un cadre unique au Vietnam.

Une fois n'est pas coutume, nous déconseillons une adresse: Joe's Garden resort!! L'accès à la mer est dangereux (pas de plage ici), les transats sont sales, les bungalows mal entretenus, le personnel est super désagréable et les consommations sont hors de prix.

 

Nous continuons notre périple vers Ho Chi Minh city. Bon personne n'utilise ce nom, nous l'appellerons Saigon.

La capitale de l'ancienne cochinchine a perdu son côté sulfureux mais s'ouvre sur le monde (et à l'économie de marché).La plus grande ville du Vietnam s'étend vers le ciel, les gratte ciel poussent comme des champignons, les voitures sont très présentes ici et la ville semble ne jamais dormir (contrairement au reste du Vietnam qui se couche tôt !).

Le marché Bên Thanh, symbole de la ville, trône juste à côté de ce qui sera bientôt la plus grande station de métro de la ville. Les prix ici sont hallucinants et mieux vaut faire son shopping plus au nord.

A quelques encablures du marché vous pouvez admirer le théâtre, l'hôtel de ville, le palais de la réunification ou encore admirer la cathédrale Notre Dame de Saigon. Le quartier colonial a un charme fou et mieux vaut loger dans l'hyper centre de la ville (District 1) faute de quoi il vous faudra braver la circulation dense pour découvrir le plus beau quartier de la ville.

Les excursions dans le delta du Mékong au départ de Saigon se révèlent assez décevantes. Des arrêts très touristiques, pas ou peu d'authenticité. Le marché flottant de Cai Bê est un marché de gros (flottant certes) sans charme et sans âme. Beaucoup de bus, beaucoup de bateaux "traîne couillons" pour pas grand chose...

 

Pour finir notre voyage nous avons choisi de remonter à Hanoï en avion avec la compagnie "Vietjetair" (60 USD l'aller simple, supplément bagage compris), l'option la plus rapide pour rentrer à Hanoï (1H50 de vol).

Nous voulions en prendre plein les mirettes avant de regagner la France. Nous avons donc pris la décision de visiter Hua Lu et Tam Coc, la bais d'Halong terrestre!!

Eh bien, nous en a pris! A 100 km d'Hanoï nous découvrons une région de rizières et de rivières hérissée de pics calcaires. La région est moins touristique que la baie d'Halong mais tout aussi belle (plus belle ?). Après la visite de deux temples dédiés aux empereurs nous parcourons la rivière. Entre grottes et pics rocheux, le paysage est à couper le souffle et nous avons le sentiment de voyager au coeur d'ue carte postale. Les rameuses ici ne font pas avancer leur barque à la force des bras mais... des jambes!! Une technique originale mais qui n'est pas si simple (essayez donc!). Cette journée d'excursion coûte une vingtaine de dollars par personne au départ d'Hanoï et elle restera sans doute gravée dans nos mémoires pour longtemps.

 

Nous avions entendu beaucoup de choses négatives sur le Vietnam mais nous avons trouvé un peuple souriant, bienveillant et chaleureux, des paysages à couper le souffle et une richesse historique remarquable.

Nous voudrions remercier chaque vietnamien que nous avons rencontré car ils ont tous, à leur manière, contribué à rendre notre séjour inoubliable. Mention spéciale pour l'équipe de l'hôtel Tu Linh Palace 2 à Hanoï pour la qualité de l'hébergement, les conseils avisés, les sourires quotidiens et la grande aide pour l'organisation de ce voyage.

 

Combien ça coûte? (Bao nhiêu prononcez Bao Niou)

- une bière: bouteille (12 à 20 000 dongs); bia Hoi, fresh beer (5 000 dongs)

- un plat: 30 à 80 000 dongs dans une gargotte

- un banh mi (sandwich vietnamien): 7 à 30 000 dongs

- une bouteille d'eau 1.5l: 6 à 20 000 dongs

- un paquet de clopes: 15 à 25 000 dongs

-Et pour ceux qui ont lu jusqu'à la fin: lorsque l'on vous annonce un prix, répondez "Dat qua" (trop cher). Cela fait tout de suite descendre le prix et en plus ça fait bien marrer les vietnamiens! Tout le monde le sait, on négocie mieux avec le sourire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Benjamin Lozano