Une ville injustement méconnue

Je ne savais pas trop quoi penser à l'idée de passer un week-end à Chambéry. Je ne connaissais pas la ville et en avais très peu entendu parler.

Pour moi c'était juste une cité parmi tant d'autres que l'on traverse sur le chemin du ski ou des vacances en Italie.

J'ai découvert une ville d'Art et d'Histoire superbe, vivante et dynamique qui organise de nombreuses expositions temporaires et événements tout au long de l'année.

Je pensais manger de la raclette, des diots et de la tartiflette, j'ai découvert une ville ou la gastronomie est très présente (d'ailleurs je vous livre dans cet article une sélection d'adresses récommandées par Mercotte, chroniqueuse culinaire et qui connait sa ville comme sa poche.)

Que vous aimiez l'architecture, les sports de plein air ou la culture, Chambéry a de quoi vous séduire... et vous surprendre!

 

 

Française depuis 1860, Chambéry fut depuis 1232 la propriété de la Maison de Savoie et la capitale des Ducs de Savoie jusqu'en 1562 . Pas étonnant donc que l'on trouve ici un centre ville médiéval, qui par chance, est bien conservé malgré les bombardements américains à la fin de la seconde guerre mondiale qui ont détruit un tiers de la ville...Pour bien comprendre la cité médiévale, ses "allées" ( les cousines des traboules lyonnaises mais qui, à Chambéry, sont des voies publiques),ses hôtels particuliers d'inspiration piémontaise, son mode de vie, il faut commencer par le CIAP, centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine. Le CIAP se situe dans l'hôtel de Cordon.

Cet ancien hôtel particulier est un véritable lieu de vie qui regroupe des salles de conférence, une bibliothèque spécialisée dans l'architecture, une exposition permanente sur la ville et son patrimoine ( notamment une superbe maquette du quartier qui permet de comprendre l'imbrication des bâtiments) et un cabinet de curiosités version moderne mais c'est surtout un lieu qui permet d'apprécier et de découvrir toute la richesse du patrimoine architectural de la ville le tout dans une bâtisse séculaire où trône encore aux murs une magnifique fresque en papier peint du 19ème siècle. De là il ne faut pas rater la place Saint Léger avec sa forme si particulière qui rappelle si bien l'inspiration italienne de la ville.

Chambéry est aussi la ville des trompe l'oeil: il y en a beaucoup un peu partout à travers la ville mais pour vraiment les apprécier il faut vous rendre à la Cathédrale Saint Francois de Salles. Ce chef d'oeuvre du 16ème siècle qui abrite aujourd'hui le plus grand décor peint dans un édifice religieux en europe ( 6000 mètres carrés tout de même !), fut à l'origine une simple chapelle avant de devenir un superbe écrin pour abriter le Saint Suaire, celui-ci a été tranféré à Turin mais une copie à l'échelle est toujours présentée dans la nef et des panneaux expliquent l'histoire de cette relique.

Le Château des Ducs de Savoie abrite aujourd'hui la préfecture mais pendant près de soixante-dix ans c'est dans une chapelle au coeur du château que fut conservé de Saint Suaire (décidément il a voyagé lui !). L'édifice construit à flanc de colline accueille également en son sein le plus grand carillon d'Europe. Ses 70 cloches offrent un concert qui résonne dans toute la ville les 1er et 3ème samedis de chaque mois.

Le plus illustre bienfaiteur de la ville, le Général de Boigne, a aujourdhui une rue à son nom. La perspective de cette artère est saisissante: d'un côté le château des Ducs de Savoie, de l'autre les montagnes qui dominent la ville et tout le long une succession d'arcades qui conduisent tout droit à la Fontaine aux éléphants. Comme ce cher général a fait fortune aux " Indes orientales" avant de connaître l'exil et le retour dans sa ville natale, Victor Sappey a eu l'idée de le représenter tout en haut d'une colonne, trônant fièrement au-dessus de divers attributs représentants des objets de la culture indienne mais surtout quatre éléphants en fonte. Bon, en réalité il n'y a que l'avant des éléphants et c'est pour cela que les chambériens ont affectueusement surnommé la fontaine "les quatre sans cul".

A Chambéry on rencontre aussi un bâtiment qui en plus d'être un superbe exemple d'architecture "à l'italienne" a la particularité de ne jamais avoir été inauguré ! En effet les rois de Sardaigne achevèrent la construction du palais de justice juste avant que la ville ne soit cédée à la France: ils refusèrent donc d'inaugurer le bâtiment qui allait servir aux Français, qui eux, refusèrent d'inaugurer un bâtiment construit par les Sardes... Politique étrangère quand tu nous tiens...

Juste à côté on peut admirer le seul Palais à la française de la ville et juste en face se trouve le Musée des Beaux-Arts qui abrite une superbe collection de peintures italiennes et françaises mais aussi des collections temporaires plus modernes.

 

Pour passer à une architecture plus moderne l'architecte de l'école Tessinoise Mario Botta a réalisé le palais des sciences et de la musique mais également la médiathèque J-J Rousseau qui avec sa facade strillée de noir et blanc rappelle les églises florentines. Dans la médiathèque on peut accéder gratuitement à un CCSTI: la galerie Eureka est donc un  Centre de médiation de Culture Scientifique, Technique et Industrielle. En clair c'est un lieu dédié à la science et aux technologies qui abrite un pôle montagne où l'on explique tout ce que l'on doit savoir sur la montagne ( top pour petits et grands) et également des expos temporaires ( celle sur la lune était super !).

 

Chambéry n'est pas qu'une ville historique endormie sur son passé, c'est aussi une ville qui bouge notamment au Carré curial.  Cet  ancien bâtiment militaire accueille aujourd'hui de nombreux bars et discothèques mais aussi La Ruche. Ce bâtiment fraîchement rénové abritera en juin 2017 un office du tourisme dédié aux activités outdoor, en janvier 2017 un atelier de mixologie dans lequel vous pourrez apprendre à devenir un super Barista grâce aux sirops Routin ( le deuxième plus important fabricant de France) et d'ores et déjà un "concept store" entièrement dédié au velo, j'ai nommé: Inukshuk café. Ici vous pouvez déguster de bons petits plats issus de la production locale et/ou bio, faire réparer votre vélo ou encore en acheter un. Si vous êtes déjà équipés alors vous n'avez plus qu'à réserver une randonnée en petite reine. Et il y a de quoi faire avec les 84 kms de pistes cyclables dans et autour de Chambéry ! Pourquoi ne pas profiter de ces voies réservées pour aller faire une balade jusqu'au Lac du bourget, le plus grand lac naturel du pays.

La ville a d'ailleurs été classée " Guidon d'or " en 2011 par l'association des usagers de bicyclettes.

Pour les amateurs de sports d'hiver, Chambéry est à proximité des stations de ski les plus connues et à seulement 20 minutes de la plus grande station de ski de fond, j'ai nommé Grand Revard.

 

La gastronomie tient une place très importante: ici de nombreux restaurants d'excellente qualité offrent une cuisine généreuse à leurs clients. J'ai eu la chance d'en tester deux d'entre eux : 

L'atelier : Dans une ancienne forge, à deux pas de la médiathèque Gilles Hérard, ancien chef étoilé, passé par les plus prestigeuses maisons ( Ducasse et Bocuse, entre autres) propose une cuisine du marché, fraîche et inventive à des prix très accessibles (à partir de 21 euros le menu avec entrée, plat et dessert) le tout dans un cadre sobre et agréable.

 

Le château des comtes de Challes: A quelques encablures de Chambéry, au coeur de la charmante station thermale de Challes les eaux, à côté du casino et des thermes Belle Epoque, une famille de la région a décidé de reprendre une vieille affaire pour en redorer le blason et rendre à ce chateau ses lettres de noblesse. Pari réussi ! Le Château des Comtes de Challes n'est pas un hôtel restaurant comme les autres, ce fut le premier Château d'Europe ( voire peut-être du monde) à être transformé en hôtel et ce en 1860 au moment du rattachement de la Savoie à la France...

Les plus grands guides gastronomiques ont récompensé cet établisement et ce n'est pas pour rien ! La cuisine soignée du chef ne laisse personne insensible et le regal des papilles est assuré. La famille se passionne pour le vin et organise tous les soirs des dégustations dans la cave du château ( qui doit sans doute être la plus belle de la région de par ses murs mais également de par les bouteilles qu'elle contient). Comme dans le reste de la région, les propriétaires sont dynamiques et ont à coeur de faire vivre le château au travers de nombreuses soirées à thème tout au long de l'année.  Le cadre verdoyant du parc ainsi que la piscine sont une invitation à la détente.

 

Puisque nous sommes dans la Gastronomie, j'ai eu la chance de rencontrer Mercotte ( le meilleur pâtissier sur M6) qui m'a confié quelques-unes de ses adresses préférées dans sa ville. Je vous les dévoile ici:

 

Au fidèle berger : Dans un bâtiment classé, cette institution régale les chambériens depuis 1832. Le temple de la pâtisserie au coeur de la rue de Boigne et de ses arcades.

 

Au cochon sans soucis : Bruno Revel, boucher charcutier éleve lui-même ses porcs afin de proposer les meilleures viandes et charcuteries à ses clients depuis plus de 20 ans dans les Halles de Chambéry.

 

- Botti val fruits : C'est également sous les Halles que Catherine Botti, meilleur(e) ouvrier(e) de France propose des fruits et légumes de qualité séléctionnés avec soin.

 

Au bistro : Derrière une façade des plus typiques Sylvain Bailly , passé par les cuisines de Ducasse (lui aussi !) propose une cuisine fine et raffinée dans un établissement familial et bistronomique.

 

Ce que Mercotte ne m' a pas dit, c'est que c'est ici même que furent inventées les fameuses truffes en chocolat...

 

De grands personnages sont passés à Chambé ( bin oui c'est pour la rime) et certains comme Jean-Jacques Rousseau ont même décidé d'y résider pendant plusieurs années.

Après une balade d'une demi-heure des plus bucoliques on peut visiter Les Charmettes : cette demeure était la résidence d'été de Rousseau et de Madame de Warens.( Rassurez vous les fainéants Madame de warens montait en chaise à porteurs et vous vous pouvez monter en voiture)

Même si Jean-Jacques n'a pas écrit pendant son séjour chambérien, qui dura près de dix ans, c'est dans cette maison et son verger que l'auteur en devenir aimait parcourir des dizaines de livres et commença à développer ses idées Humanistes. Il raconte d'ailleurs dans ses " confessions" à quel point il aimait les Charmettes et combien il fut heureux dans ce domaine.

 

J'oublie sûrement une multitude de belles (ou de bonnes) choses que j'ai eu le plaisir de découvrir à Chambéry, mais il est bon aussi que je ne vous dévoile pas tout car vous l'aurez déjà compris : que vous aimiez l'architecture, l'histoire, la nature, le sport ou bien la gastronomie vous trouverez forcément votre bonheur à Chambéry et sans doute bien plus encore !

Et bonne nouvelle, si vous êtes fauchés ou radins ou les deux, la plupart des monuments, musées, expos de Chambéry sont gratuits. Vous pouvez donc visiter la ville sans ( trop) mettre la main au porte-feuille...Sauf si vous décidez de descendre au Petit Hôtel Confidentiel qui vient d'être élu " Meilleur hôtel 5 étoiles de France" .

 

J'aimerais remercier l'hôtel Comfort actuel Chambéry Centre pour son excellent accueil, ses chambres douillettes récemment rénovées et le buffet de petit-déjeuner copieux qui nous a donné des forces pour visiter la ville !  Vous l'aurez compris, si vous venez à Chambéry et que vous cherchez un hôtel confortable et chaleureux sans vous ruiner c'est ici qu'il faut réserver.

Mes remerciements vont aussi à l'Office de tourisme de Chambéry pour l'aide précieuse qui nous a été apportée pour la préparation de ce blog trip!

 

Bref, n'attendez plus et venez vite découvrir cette ville remarquable !!!

 

Petit bonus pour toi qui as bien lu jusqu'a la fin : Les billets prem's pour Chambery au Départ de Paris sont disponibles dès 60 euros A/R .... Tu n'as plus d'excuses!

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Benjamin Lozano