Majorque en 10 coups de coeur

 

 

 

A vrai dire nous ne nous attendions pas à grand chose en choisissant Majorque pour quelques jours de repos. Pour nous, les Baléares c'était surtout tourisme de masse, barres d'immeubles et allemands en goguette. Alors oui, c'est vrai on a plus révisé notre allemand que notre espagnol. Oui, il y a bien de vilaines barres bondées de touristes à certains endroits mais ce tourisme de masse et cheap se concentre dans la baie de Palma. Si on laisse de côté ces 30 km de plage et que l'on s'aventure un peu dans les terres ou dans d'autres régions côtières on découvre alors une île aux traditions bien vivaces, aux paysages variés et d'une beauté remarquable mais aussi une gastronomie riche et délicieuse.

 

 

L'île est très bien desservie par une réseau de bus plutôt efficace (au moins en saison), mais nous avons fait le choix de louer une voiture. Riche idée car nous ne savions pas encore que 1500 km de découvertes nous attendaient.

 

Voici donc nos 10 coups de coeur sur l'île de Majorque:

 

- la Serra de Tramuntana :

Entre Valldemossa et Soller court une vallée, sans doute l'une des plus belles du monde. Entre montagne et mer turquoise, pins maritimes et criques de rêve, cette vallée que vous la traversiez à pied via le GR221 ou que vous la traversiez en voiture, offre les panoramas les plus beaux de l'île. La vallée s'étire et déroule une diversité de paysages uniques au monde et est peuplée de villages dignes des plus belles cartes postales.

 

- Soller / Porto Soller :

Soller, protégé par d'imposants pics rocheux, ressemble aujourd'hui à un village figé dans le temps. A la belle époque c'est par ici que l'on produisait les oranges réputées être les meilleures du monde. C'est en dégustant un jus fraîchement pressé à la terrasse d'un vieux café de la ville que l'on comprend comment l'agrume a fait la renommée et la richesse du bourg. En descendant on arrive à Porto Soller. Cette baie dont l'entrée est gardée par 2 phares fut autrefois le premier port exportateur d'agrumes du pays. Aujourd'hui le golfe abrite toujours des bateaux mais de plaisance cette fois-ci et offre des eaux calmes et limpides propices à la baignade. Soller et sa station balnéaire sont reliés à Palma par un vieux tramway en bois, folklorique à souhait mais un peu cher (compter 30 euros pour un trajet de Palma à Porto Soller).

 

- Deïa :

Ce petit village s'accroche à la montagne. Les vieilles maisons en pierre, les ruelles escarpées, la vue à couper le souffle sur les oliviers et la mer en contrebas, tout ressemble si ce n'est au paradis au moins à une carte postale.

 

- Banyalbufar :

C'est sans conteste l'un des plus beaux villages de la Serra. Depuis son centre on descend un petit chemin bien raide à travers les cultures en terrasse et les murs en pierre sèche pour arriver à une superbe crique aux eaux cristallines et dans laquelle une cascade d'eau douce, tout droit venue de la montagne, vient se jeter. Idéale pour se rincer après une baignade dans ce lieu sublime et hors du temps !

 

- Valldemossa :

Ce bourg est célèbre dans tous les Baléares et ce n'est pas que pour la beauté de son architecture ni pour les superbes points de vue qu'il offre mais surtout pour les illustres personnages qu'il a accueilli :

 

Santa Catalina Tomas. Cette petite bergère, orpheline et maltraitée par son oncle, est née ici. Après une vie dans les ordres, de nombreuses apparitions et prédictions, moulte transes mystiques, elle s'éteindra dans son couvent de Palma et sera canonisée près de 400 ans plus tard, en 1930. Le 28 juillet, une grande fête est organisée et c'est l'occasion de se rendre compte que le culte de cette sainte est encore bien vivace.

 

Georges Sand et Frederic Chopin. Les 2 amoureux ont passé 4 mois au village dans l'espoir que l'air pur de la région soigne la tuberculose du compositeur. Si on feuillette "Un hiver à Majorque" l'on comprend vite que notre célèbre écrivaine ne garda pas un très bon souvenir de son passage sur l'île. Nous ne sommes pas écrivains et nous avons adoré notre séjour sur cette île enchanteresse...

 

- Palma :

Lorsque l'on arrive de l'est, le premier monument qui nous accueille est la cathédrale, ici appelée Sineu. Avec ce chef d'oeuvre de l'art gothique le ton de la ville est donné. Bienvenue dans une cité au riche patrimoine historique. C'est en flânant dans les ruelles étroites au doux parfum méditerranéen que l'on peut profiter au mieux des édifices aux façades chatoyantes et finement travaillées mais aussi aux églises au fronton souvent plus austère mais qui abritent de nombreux chefs d'oeuvre.

Nous avions choisi de visiter Palma un dimanche car le stationnement est gratuit ce jour. Il est vrai que certaines boutiques sont fermées mais la vieille ville est plus calme et l'on peut profiter des ruelles loin de la foule de la semaine. A noter également que le musée de la ville de Palma est gratuit le dimanche (attention, ouvert seulement entte 11 heures et 14 heures).

 

- Arta :

Dominée par l'église Sant Salvador, à laquelle on accède par une volée de marches bordées de cyprés, Arta est l'une de ces villes médiévales paisibles où il fait bon se reposer quelques heures et flâner dans les ruelles séculaires. Tout en haut du village, l'église fortifiée offre un panorama exceptionnel sur toute la région et notamment sur le parc naturel de la péninsule du Llevant.

 

- Alcudia :

Cette cité fortifiée possède un charme fou. On se sent immédiatement transporté dans le passé à l'abri de ses remparts. En fin de journée, les pierres des façades prennent une couleur dorée et sont la promesse de souvenirs inoubliables. C'est dans cette localité que l'on trouve un restaurant remarquable de qualité pour un prix modique. Plaça Constitucio vous trouverez l'hostal Fonda Llabrès, laissez la terrasse bondée de touristes, montez à l'étage dans la mezzanine et là pour 10 euros vous aurez droit à un repas complet et délicieux vin et eau compris.

 

- Cala Pi :

Tout au sud de l'île se cache Cala Pi. Après 140 marches, on se retrouve dans une superbe crique aux eaux vert émeraude abritée tout au fond d'une calanque. 

 

- Sineu :

Au centre de l'île, sur une colline, trône fièrement le petit village de Sineu. Cette bourgage rurale est plutôt calme et paisible sauf le mercredi matin où elle s'anime d'un incroyable marché.Toutes les rues sont alors investies de maraîchers, de potiers, d'artistes, de maroquiniers, d'éleveurs d'animaux, de camelots et de vendeurs en tout genre. L'endroit est idéal pour faire des emplettes dans un décor superbe. 

 

 

 

Il y a sûrement beaucoup d'autres endroits superbes que nous avons oublié de citer ou de visiter mais cette première incursion en terre majorquine nous a donné envie de revenir et de découvrir les autres îles des Baléares.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Benjamin Lozano