Pour la fin d'année j'ai choisi Malte, une bonne idée!

Bon soyons clair, on ne vient pas à Malte pour les plages,elles sont peu nombreuses dans l'archipel ( hé oui Malte est un pays, le plus petit de l'union européenne, mais surtout un archipel composé de  huit îles dont seulement quatre sont habitées)
Pourtant ici le voyageur avide de découvertes trouvera son bonheur...
 
 
 
 
 
 
Commençons par La Valette, la capitale de Malte est riche d'une histoire séculaire, fondée en 1566 par l'impulsion de Jean de la Valette qui lui légua son nom... ( la classe quand même!) La Citta umillissima compte aujourd'hui plus de 320 monuments remarquables, ce qui en fait la ville avec la plus forte densité de sites touristiques au monde!

 

 

 

 

 

La ville ne fait que 55 hectares donc il est facile de flâner dans les ruelles escarpées de la ville, quoi de plus agréable que de lever le nez pour admirer les belles façades des maisons anciennes, des auberges qui abritaient les chevaliers en leur temps et de visiter musées et églises ( Malte en compte plus de 350!)
 
La religion tient une place importante dans le coeur et la vie des Maltais ( 95% des habitants sont catholiques). Chaque maison porte un nom, souvent celui d'un Saint ou d'une Sainte, chaque façade ou presque arbore une plaque religieuse, en en cette période de fêtes, les crèches sont partout!
 
Juste en face de La Valette se tiennent les " trois cités" Senglea, Vittoriosa et Cospicua. Il n'est pas difficile, en admirant le superbe port de Saint Ange, d'imaginer les guerres qui on eu lieu pour conquérir ces péninsules...
 
C'est au coeur des rues tortueuses et escarpées de Vittoriosa que l'on peut découvrir le palais de l'inquisiteur, les auberges de Provence ou d'Angleterre, entre autres ( chaque nationalité de chevaliers avait son auberge et chaque soir ils s'y retrouvaient pour lutter contre le mal de pays) ou même au sein du Parish museum admirer l'épée de Jean de la Valette.
 
Un peu plus au sud, se nichent les port de Marsaskala et Marsaxlokk, stations balnéaires en été ses deux citées ont un charme fou avec leur petits ports où sont ancrés de très beaux Luzzu, les petites braques colorées des pêcheurs. Le dimanche se tient le grand marché de Marsaxlokk, devenu un lieu hyper touristique au fil des années, il conserve néanmoins un certain charme.
 
Au centre de l'île trône fièrement la citadelle de Mdina, habitée depuis l'antiquité.Ce sont les Arabes vers 870 qui fortifient la ville et lui donnent son nom actuel.
 
A l'intérieur des remparts se love un dédale de ruelles sinueuses qui en plus de couper le vent en hiver et garder une certaine fraîcheur l'été ( le mercure monte à 40° en période estivale) offrait l' avantage d'empêcher les archers de décocher leur flèches sur les habitants de la cité.
 
La campagne maltaise offre des paysages sublimes avec ses parcelles séparées par des murs en pierre sèche ou des rangées de figuiers de barbarie. Les vignes occupent une grande place dans l'agriculture locale et produisent un vin de bonne qualité.
 
Une visite sur l'île de Gozo s'impose pour partir à la découverte de la ville de Victoria et sa superbe citadelle, ou flâner au bord de l'eau à Marsalfrorn ou Xlendi...Ici aussi les chevaliers ont laissé leur empreinte avec leurs fortifications imposantes et leurs tours de garde mais comme partout à Malte il existe un syncrétisme architectural entre les influences arabes, italiennes, britanniques ou l'architecture militaire des chevaliers.
 
 
Même si depuis le néolithique et jusqu'à l'indépendance en 1964 l'histoire à marqué l'archipel. Malte ne vit pas dans le passé et est résolument tourné vers l'avenir. Il n'est pas rare en effet de trouver au détour d'une ruelle une oeuvre de street art qui contraste à merveille avec les monuments historiques. De même lorsque l'on arrive à La valette par la mer il n'est pas nécessaire de grimper au somment de la ville, il suffit de prendre un ascenseur pour profiter d'un superbe panorama sur les Trois cités.
 
 
Les Maltais sont de grands gourmands et de fins gourmets, la cuisine maltaise est composée de beaucoup de produits frais et regroupe le meilleur des recettes de chaque peuple qui est passé ici. Les touristes français seront ravis de trouver ici une multitude de variétés de pains, de la bonne miche à l'ancienne au pain plat typique des pays arabes. D'ailleurs à Malte bon nombre de boulangers cuisent encore leur pain dans des fours à bois ce qui lui donne ce goût inimitable!
Le touriste peu fortuné ( ou juste économe) trouve à Malte un réseau de bus qui dessert très bien Malte et Gozo, et pour se restaurer si les restaurants sont parfois un peu coûteux il suffit de faire un tour dans une Pastizzeria, pour se régaler d'un chausson fourré au fromage ou à la viande pour à peine plus d'un euro.
 
Si vous êtes du côté de Xemxjia, montez en haut du village et foncez découvrir le restaurant " Chervil": c'est mon coup de coeur à Malte!! une cuisine fine,fraîche et goûteuse pour un prix raisonnable! sans doute la meilleure table de l'île.

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Benjamin Lozano